Le top 10 des plus gros scandales en France

Le top 10 des plus gros scandales

Le top 10 des plus gros scandales en France

Gros scandales, grosses polémiques ! La France regorge des faits immoraux en coulisses. Il faut être satirique pour dénoncer de tels actes. Les scandales sont monnaies courantes mais en réalité, personne n’en parle vraiment. Ce silence plus ou moins remarquable ne colle pas avec l’éthique.

Les discriminations augmentent considérablement. Personne n’est en sécurité. La loi est appliquée en défaveur des démunis. Et tout ça se passe en France, pays d’Europe qui semble un exemple à suivre.

Via cet article, vous prendrez connaissance des faits. Voici les plus gros scandales en top 10 !

Une famille se fait squatter sa propre maison à Marseille et la justice lui donne tort

Monsieur Robert Deledda est un proprio démuni à Marseille qui décide de faire son témoignage avec CNEWS en ce qui concerne l’occupation illégale de sa propriété.

En effet, sa maison est habitée par une autre famille de quatre personnes et il n’est pas en mesure de revendiquer son droit. Il est en tort devant la justice alors qu’il est détenteur de cette résidence dans le 15ème arrondissement de la cité phocéenne depuis trente-cinq ans.

 La justice est corrompue et royalement, s’en fout. Ses propos sont reportés. Ils laissent clairement voir son mal et sa décision de la grève de la faim pour obtenir justice.  Il faut bien y remédier.

Devenir professeur en France avec à peine 4 de moyenne générale, c’est possible !

Le monde de l’éducation est bien sensible et il faut bien plus que des diplômes comme de l’expérience pour enseigner. Malheureusement, en se rendant à l’évidence, ce n’est pas toujours le cas. Un gros scandale donc !

Le système de recrutement des enseignants en France entraîne une forte disparité territoriale. Par ailleurs, la demande en statut élevé dans des régions provoque la baisse des niveaux d’exigence. Le résultat s’explique par le recrutement des professeurs ayant quatre de moyenne. Malheureusement, ils seront recrutés car le besoin est énorme. Plus le temps de trouver des excellents; des situations ubuesques et voire saugrenues s’imposent. Cela met en péril l’éducation des enfants et ne prône pas l’excellence.

Didier Friedman agrégé d’histoire-géographie et Fabienne, une collègue sont interviewés. Il est clair que pour eux, ce n’est pas ce qu’il faut. Néanmoins, la ministre de l’éducation finira par prendre une des meilleures décisions.

Marseille : 10.000€ de PV de stationnement pour une personne handicapée !

Mère malade et sexagénaire, elle se fait assommer de PV d’une valeur de 10.000€. En effet, elle ne peut pas déplacer souvent son véhicule vu son état de santé. Malgré qu’elle soit détentrice d’une carte d’invalidité qui lui permet de garer gratuitement elle est frappée de cette énorme somme de PV.

Surendettée, ses amendes majorées se retrouvent impayés. Ses enfants trouvent comme unique solution louer un garage d’une valeur de 140€. La mairie promet après les dégâts occasionnés de garantir la gratuité du stationnement après vérification des éléments.

Les faits sont horribles pour une dame pas en bonne santé quand même. Aucune règle de morale n’est respectée.

La France paye à 100 les soins dentaires et d’optiques aux clandestins illégaux !

L’Aide Médical de l’Etat (AME)  est un dispositif qui donne accès aux soins aux étrangers en situation irrégulière sur le territoire français. Forcer est de constater que le gouvernement français paye 100 de ces soins au détriment des enfants du pays (les français d’origine).

 Les clandestins sont plutôt bien traités médicalement par rapport aux français qui avancent un manque de moyens. La situation devient effrayante et dégradante. Les français se posent mille et une question. Néanmoins, un discours intéressant est adressé au Président de la République et madame la ministre. Suivez ici cela !

Un policier témoigne : << On a l’ordre de taper sur les Gilets Jaunes mais on ne doit pas toucher aux racailles ! >>

Fait déplorable bien classé dans les gros scandales en France, est-ce de la discrimination ou une nouvelle forme de loi ? Ce policier défend librement la police, chose normale. Mais toujours est-il que les droits sont les mêmes et applicables sur tout le monde. Ses propos sont recueillis et vous pouvez y prêter attention.

Elle perd 90.000€ en bons du trésor à cause d’une loi modifiée incognito

Francine CHAFFARD et sa fille Christine CHAFFARD ont du mal à faire confiance à l’Etat. Le problème qui se pose ici se résume à la perte de bons d’une valeur de 90.000€. Francine est la mère de Christine. Détentrice de bons pour une durée de trente années, elle se voit surprise en Septembre 2017 de la péremption de ces bons. Francine n’avait aucune idée de ce changement car jusqu’à 2009, il lui a été expliqué la disponibilité des bons pour trente années. Sa fille Christine a saisi la défenseuse des droits Claire HEDON.

Pour elle, personne n’a le privilège d’ignorer la loi mais lorsque celle-ci fluctue. Ses mesures drastiques vont peut-être aboutir à quelque chose. Le président de l’Assemblée nationale et de la CENA se voient informés de l’affaire.

Est-ce un acte indigné de la part du gouvernement qui modifie clandestinement une loi ou c’est l’abus du pouvoir qui s’impose. Nous noterons ici les détails de l’évènement.

Quand les grandes villes de France installent des mobiliers urbains anti SDF !

L’objectif étant de chasser les SDF, picots, accoudoirs, plans inclinés, cactus sont presque dans tous les coins. Par ailleurs une douche froide qui se déclenche automatiquement par un propriétaire de parking. La vérité est qu’il y a plus de 140.000 SDF en France. Leur nombre se voit doublé en dix ans. C’est une situation bien plus qu’un gros scandale. On assiste à la mort de 501 personnes dans la rue en 2016. Triste nouvelle !

Pourtant des personnes de bonne foi ont eu leurs mots à dire pour lutter contre mobiliers urbains anti SDF. Il s’agit ainsi de Nicolas Clément le président de  »Les morts de la rue » et de Christophe Robert de la fondation Abbé Pierre. Leurs dires sont bien disponibles.

Frédéric Descrozaille (LREM) : << Un agriculteur peut vivre bien avec 350€/mois >>

Quel coup ! Cela a bien sa place parmi les plus gros scandales. Un député qui vient se présenter à la télé pour tenir de tels propos. Les journalistes avaient l’air stupéfait devant une telle déclaration. Il soutient mordicus cela et défend sa thèse sans avoir froid aux yeux.

Pour bon nombre, il était complétement à l’ouest.

En France, il y a 67 millions d’habitants et la CPAM prend en charge 75 millions de personnes !

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) a pour fonction de gérer les droits des personnes assurées, répondre à leurs préoccupations, traiter les feuilles de soins puis développer une politique de prévention.

La question qui se pose n’est pas la fonction. Mais une fraude que personne ne comprend et qu’on n’arrive pas à expliquer. C’est dans ce contexte que repose Charles Prats qui est un magistrat anti-fraude social. Il balance en live l’inimaginable ayant rapport aux fraudes sociales en France. C’est un sacré coup !

On se demande par quelle alchimie on peut prendre en charge 75 millions de personnes pendant qu’il y en a 67 millions ou à la limite 67,1 millions.

Fautes pendant le recensement ou des revenants vivent en France déjà ?

Charles Prats était bien explicite dans son argumentaire.

L’Etat Français donne 12.500€ à chaque migrant qui souhaite retourner dans son pays d’origine.

Au début, les allocations étaient de 650€. Force est de constater qu’elles augmentent. Cependant, remarquons que ces migrants reviennent tous en France avec de fausses identités pour ainsi retoucher la nouvelle prime qui défraye la chronique et se classe parmi les plus gros scandales.

De 650€, la prime est passée à 1.000€, une prime qui représente en Moyen-Orient ou en Afrique près de quatre à huit mois de salaire mensuels. Chose inconcevable !

Plus loin, de 1.000€, on est passé à 2.500€. Mieux, les billets d’avions seront à la charge de l’Etat français. Et ce n’est pas tout !

La prime d’arrivée est de 10.000€ histoire de se réinsérer, de créer une activité ou une petite entreprise.

Une telle manière de prendre soin des migrants engendre une nouvelle d’abreuvage. Un bloc s’organise et revient en France avec d’autres identités dans le seul but de toucher à nouveau cette primée 12.500€.

 Situation fâcheuse et inquiétante. Cette mesure est complètement déconnectée.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.